fbpx
Coussin de méditation

Bien choisir son coussin de méditation

La posture idéale pour la méditation a trois caractéristiques essentielles : elle doit être stable, droite et confortable. Pour cela, trouver le coussin de méditation qui sera le mieux adapté à votre pratique ainsi qu’à votre corps est primordial.

Il y a tellement d’assises différentes – coussins de méditation, chaises de méditation, tabourets, oreillers, tapis, zafus, zabutons, etc., que vous risquez d’avoir un peu de mal à faire votre choix.

Cet article vous aidera à choisir votre coussin de méditation en vous expliquant lequel est le plus approprié pour vous, en fonction de la posture dans laquelle vous vous tenez pour méditer. Nous vous parlerons aussi les différents types de compositions des zafus, en vous présentant les avantages de chacun.

Les postures de méditation

Le coussin de méditation dont vous avez besoin dépend de la posture que vous utilisez pour méditer.

Comme je l’ai dit plus haut, une bonne posture de méditation doit être :

  • stable – pour que votre esprit se sente en sécurité et soit à l’abri des distractions
  • droit – pour que votre corps puisse vous permettre d’être plus présent, concentré et alerte
  • confortable – pour pouvoir vous asseoir plus longtemps, de manière détendue, sans avoir besoin de bouger et sans ressentir de gêne.

Il existe différentes positions pour méditer, comme par exemple la position du lotus, ou celle du demi lotus, qui sont des postures traditionnelles qui demandent beaucoup de souplesse et sont assez inconfortables, à moins d’avoir beaucoup de pratique.

Posture du demi lotus
Posture du demi lotus

La posture birmane est quant à elle plus simple. Il s’agit de s’asseoir en tailleur avec les mollets et les chevilles appuyés sur le sol.

Seiza est une posture très simple mais exigeante au bout d’un moment, même si elle n’en a pas l’air. Il s’agit simplement de s’asseoir sur ses talons, le dessus des pieds en contact avec le sol, les genoux au sol. Les mains, paumes vers le haut, sont posées contre le ventre, les doigts de la main droite posés à plat sur ceux de la main gauche. L’extrémité des pouces est en contact, à la hauteur du nombril.

Il est possible de pratiquer Seiza en s’aidant d’un petit banc dédié à cet usage. Il allège le poids sur les pieds et permet de pratiquer plus longtemps sans douleurs. Cette posture permet de garder le dos bien droit.

Quelle que soit la position de vos jambes, certains principes généraux s’appliquent à toutes les postures :

  • Reculez doucement votre menton vers l’arrière et étirez votre tête vers le plafond.
  • Fermez la bouche et appuyez doucement votre langue contre le palais.
  • Détendez vos épaules (cela vous aide à mieux respirer)
  • Positionnez votre bassin sur le siège de façon à ce que votre colonne vertébrale ne se cambre pas.

Avoir la bonne hauteur par rapport au sol est essentiel pour la bonne position du bassin. Le but c’est que les hanches soient au-dessus du niveau des genoux, afin que votre bassin puisse rouler vers l’avant et que le dos puisse se redresser naturellement, sans trop le solliciter.

Voici une image qui récapitule les différentes postures de méditation :

Postures de méditation
Postures de méditation

Quel type de coussin est fait pour vous ?

La première décision que vous devez prendre est : quelle est la posture que vous aimez. Voici les quatre principaux types de postures, de la plus difficile à la plus facile, et les assises qui leurs correspondent.

Posture de Yoga

Si vous vous asseyez sur le sol dans une posture de Yoga (lotus, demi-lotus…), alors tout ce dont vous avez besoin est un coussin mince, style zabuton. Dans ce cas, le coussin de méditation n’a pas besoin d’être haut, sinon il vous allez vous pencher vers l’avant.

Tapis de méditation
Tapis de méditation zabuton

Posture birmane

Avec cette posture vous utiliserez typiquement un zafu. On trouve des zafus de différentes tailles, couleurs et formes. Le zafu de forme classique est celui que l’on trouve dans tous les temples Zen du monde.

Le zafu en forme de croissant de lune, aussi appelé fuzen, offre un meilleur support pour vos hanches et vos jambes.

Choisissez un zafu rond si vous souhaitez une assise plus haute et plus ferme.

Coussin de méditation Zafu, rembourrage sarrasin bio
Coussin de Méditation Zafu Demi Lune

Posture à genoux ou Seiza

Pour ceux qui ont des difficultés à s’asseoir les jambes croisées, vous pouvez vous installer à genoux dans la posture japonaise connue sous le nom de Seiza. Pour cela, vous pouvez utiliser soit un tabouret ou un banc de méditation, aussi connu sous le nom de shoggi, soit un zafu que vous positionnerez sur le côté pour vous y installer à cheval. L’utilisation d’un zafu de cette manière est généralement préférable pour les personnes qui ne sont pas très souples, car il soulève les hanches, ce qui soulage les genoux.

Banc de méditation
Banc de méditation pliable en bois de hêtre

Si aucune des solutions ci-dessus ne convient à vos genoux, vous pouvez tout simplement utiliser une chaise. Vous aurez alors sans doute besoin d’un mince coussin pour vous aider à garder le dos bien droit et éviter les douleurs lombaires.

Épaisseur et rembourrage des coussins

La hauteur et le remplissage d’un coussin peuvent faire une énorme différence dans votre expérience de méditation. La hauteur des coussins varie de 5 à 23 cm. Si vous constatez que votre coussin ne convient pas, le problème est probablement l’épaisseur. Il peut être trop grand ou trop petit pour votre corps.

Chaque personne étant différente, vous devez donc essayer différentes hauteurs de coussins – parfois quelques centimètres peuvent faire la différence entre une séance en douceur et des jambes qui fourmillent et un mal de dos.

Un autre détail à prendre en considération avant d’acheter votre coussin de méditation est le remplissage. Vous devrez peut-être essayer plus d’un type de remplissage pour voir ce qui vous convient le mieux. Heureusement cet article est là pour vous faire gagner du temps.

Écales de sarrasin

C’est le type de remplissage le plus populaire parmi les adeptes de la méditation moderne. L’écale de sarrasin donne l’impression d’être assis sur du sable. Il se déplace immédiatement sous votre corps, s’adaptant ainsi à ses formes. Il est un peu ferme avec juste la souplesse nécessaire.

Les écales de sarrasin sont l’enveloppe extérieure de la graine de sarrasin. Cette coquille externe est trop dure pour être consommée par les humains et les animaux, elle trouve donc là un usage utile.

Cosses d’épeautre

Les cosses d’épeautre présentent de nombreux avantages :

  • Elles sont douces, indéformables et s’adaptent bien à la forme de votre corps
  • Elles sont robustes et peu sensibles à la température et l’humidité. Le rembourrage n’a généralement pas besoin d’être remplacé. Vous avez seulement besoin de secouer votre coussin pour bien lui faire reprendre sa forme et de le garder dans un endroit où il puisse rester aéré.
  • Les cosses d’épeautre sont légères. Votre coussin sera donc facilement déplaçable et transportable.
  • Les écorces d’épeautre peuvent être remplacées. Si vous avez besoin de rembourrer votre coussin, vous pouvez acheter de la garniture supplémentaire.
  • Les cosses d’épeautre sont biodégradables. C’est un produit naturel  respectueux de l’environnement, contrairement aux rembourrages de polyester.
  • Autre point non négligeable : les cosses d’épeautre sentent bon et dégagent une bonne odeur fraîche de céréales.

Fibres de kapok

Les coussins remplis de fibre de kapok sont plus fermes que ceux remplis d’écales de sarrasin. Il maintienne votre corps de façon plus régulière, car ils ont moins d’élasticité.

Le kapok est une fibre naturelle douce, hypoallergénique, résistante à la moisissure, qui provient de la graine de l’arbre Kapok que l’on trouve dans toutes les forêts tropicales du monde et qui peut être récoltée naturellement. Cette fibre végétale est imperméable et imputrescible. Soyeuse et résistante, elle est traditionnellement utilisée depuis des siècles comme rembourrage pour les coussins. Le kapok se tasse un peu au fil du temps, de sorte que vous devrez sans doute en rajouter un peu au bout d’un moment. Vous pourrez alors vous procurer du kapok de rembourrage en sac.

Les personnes qui restent assis pendant de longues périodes pour méditer, ainsi que celles qui ont besoin d’un support plus ferme ont tendance à préférer les coussins kapok.

Le kapok est également idéal pour les personnes allergiques, car cette fibre végétale attire très peu les acariens.

Fibre de kapok pour coussin de méditation
Fibre de kapok pour coussin de méditation

Laine

La laine ne se comprime pas, elle est légère (par rapport au kapok et au sarrasin), durable. Les coussins de laine (zafus) et les tapis (zabutons) sont également très confortables et permettent une meilleure circulation sanguine. Selon de nombreux yogis, la laine est un bon isolant « énergétique » (prana), et un rembourrage recommandé pour les coussins.

L’inconvénient est qu’un coussin rempli de laine n’est pas aussi ferme que le kapok zafus, par exemple.

Pour conclure

C’est maintenant à vous de choisir. Considérant que votre coussin de méditation durera des années, et que c’est fondamentalement le seul accessoire dont vous avez vraiment besoin pour pratiquer la méditation, il vaut la peine d’investir du temps et de l’argent pour trouver la solution idéale pour vous.

Si vous avez trouvé le coussin de méditation de vos rêves, faites-en part dans les commentaires de cet article 🙂

Pas encore de commentaire, ajoutez le votre !

Ajouter un commentaire