fbpx
Partager cet article ❤

Il n’y a rien de plus stressant que d’avoir un milliard de choses à faire pendant la journée et de ne pas avoir juste une seconde pour vous. L’agitation de la vie quotidienne peut vite devenir écrasante.

Nous sommes sollicités en permanence. Nous avons l’impression qu’il n’y a pas moyen d’avoir seulement un peu d’air, de pouvoir respirer un peu et de nous détendre.

Heureusement, il existe une solution : la méditation est une activité pour laquelle vous pouvez facilement réserver du temps, quel que soit votre train de vie. Même s’il s’agit seulement de cinq minutes.

La méditation est devenue un sujet très populaire, et pour de bonnes raisons. Tout le monde ressent la pression du travail, de la réussite professionnelle et personnelle. L’énergie que l’on dépense chaque jour pour réussir tout ça est énorme. A vouloir rendre notre vie meilleure on en ressort épuisé.

Et on fini par en perdre de vue l’essentiel : nous-mêmes !

En prenant le temps d’apprendre à méditer et en intégrant la méditation dans notre vie, nous pouvons commencer à canaliser nos pensées vers des modèles plus productifs et nous donner la recharge d’énergie dont nous avons besoin quand la vie devient trop exigeante.

La méditation est un élément essentiel d’un mode de vie sain. Beaucoup de personnes qui réussissent ne jurent que par ses effets. Elle peut nous aider à changer notre façon de penser, en quelque sorte reprogrammer notre cerveau, pour passer d’un mode de pensée à la capacité de voir toutes les possibilités qui s’offrent à nous dans chaque moment de la vie.

Savoir que nous mettons notre propre santé mentale avant tout le reste peut être un énorme soulagement.

Au lieu de nous engager dans la voie de la négativité, nous pouvons prendre du recul pour nous recentrer sur nous-même et pour garantir que, quels que soient les défis et les obstacles, nous sommes capables de d’arriver là où nous voulons être.

La plupart des gens ne savent pas s’ils sont capables de méditer ou non. Ils s’imaginent devoir se mettre en position de Lotus et conserver cette posture longtemps sans penser à rien. C’est beaucoup de pression !

La position du Lotus est en fait une pose de yoga qui ne vise qu’à renforcer la sérénité des pratiquants du yoga ? Ceux-ci l’utilisent pour atteindre un niveau de conscience et de calme plus profonds.

Quand on débute avec la méditation, on n’a pas besoin de faire quelque chose d’aussi poussé pour obtenir des résultats.

Au contraire, la méditation peut être rendue très simple ! Plus vous en faites souvent, plus cela devient facile.

Bien qu’au début il puisse sembler impossible de se vider l’esprit, surtout quand il se passe beaucoup de choses dans sa vie, une fois que vous aurez pris le coup de main, vous pourrez apprendre à recharger vos batteries dans à peu près n’importe quelle situation.

Se centrer sur soi-même n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Il n’est pas nécessaire de faire des poses de yoga difficiles.

Il existe de nombreuses techniques de méditation. J’ai choisi de vous parler de la méditation de pleine conscience (ma préférée), de la méditation de l’amour bienveillant, du Kundalini, de la méditation transcendantale et enfin de la méditation Zen.

La méditation de pleine conscience

Ce qu’elle peut vous apporter

La méditation de pleine conscience, ou mindfulness, est une pratique très efficace. Si vous avez du mal à vivre dans le présent, c’est un bon moyen pour vous aider à y parvenir.

Quand profiter du moment présent est difficile ou anxiogène, la méditation de pleine conscience peut vous aider à vous recentrer et à guider votre esprit vers un endroit où vous vous sentirez en sécurité.

Les personnes qui ont subi un traumatisme trouvent cette méthode particulièrement utile. Si vous êtes confronté à des événements difficiles à supporter ou si vous souffrez d’un stress post-traumatique, la méditation de la pleine conscience peut vous aider à adopter un état d’esprit plus facile à gérer. Elle interrompt les mauvais schémas de pensée et vous permet de vous concentrer sur le monde immédiat qui vous entoure.

Il n’y a cependant pas besoin d’avoir des troubles aussi importants pour s’intéresser à la méditation de pleine conscience. Tout le monde peut l’expérimenter.

Il n’y a pas besoin de posture spéciale ou d’un endroit précis. Vous pouvez simplement méditer en fermant les yeux et en vous concentrant sur le monde qui vous entoure, en respirant profondément.

C’est sans aucun doute l’une des formes de méditation les plus simples qui existent, et certainement l’une des plus bénéfiques !

Le concept de la mindfulness

Le concept est simple : vous vous concentrez sur le présent et vous êtes vraiment conscient des choses qui se passent autour de vous.

Si par exemple vous avez une crise d’angoisse et que vous avez du mal à poursuivre vos activités, au lieu de vous laisser aller à la panique, vous pouvez soit vous retirer physiquement de la situation dans laquelle vous vous trouvez actuellement, ce qui risque d’aggraver les choses, soit fermer les yeux et respirer profondément.

Pendant que vos yeux sont fermés et que vous vous concentrez sur de profondes et régulières respirations, passez en revue chacun de vos sens. Que ressentez-vous au bout de vos doigts ? Est-ce votre propre main qui se transforme en poing ? Tenez-vous quelque chose ? Que sentez-vous ? Quelle est l’odeur qui parvient à vos narines ? Que voyez-vous ? L’obscurité derrière vos paupières fermées ou bien des taches de lumières ? Qu’entendez-vous ? Y a-t-il une machine près de vous qui fait un doux bourdonnement ? Entendez-vous le chant des oiseaux à l’extérieur, ou des enfants au loin ? Des gens parlent-ils près de vous ? Quel est leur ton ?

Captez toutes ces informations aussi objectivement que possible. N’attachez aucune importance personnelle à ce que vous vivez. Si vous avez des pensées à leur sujet, cela ne pose pas de problème non plus. Mais ne vous accrochez pas trop à ces pensées. Reconnaissez qu’elles sont là et qu’elles existent, puis laissez-les sortir de votre esprit lorsque vous vous concentrez sur un autre de vos sens.

mindfulness

La méditation de la pleine conscience est un outil incroyable. Elle a un grand pouvoir calmant et peut agir presque immédiatement.

L’un des meilleurs aspects de la méditation est qu’elle peut nous aider à rééduquer notre cerveau en lui apprenant à chasser les pensées négatives que l’on ressasse et qui finissent par être destructrices pour notre bien-être.

Si nous sommes concentrés sur des choses négatives et que cela nous fait paniquer ou nous bouleverse d’une manière ou d’une autre, ralentir les choses et se concentrer sur le moment présent est un excellent moyen pour reprendre le contrôle sur nos émotions. Il est ainsi possible de parvenir à un équilibre alors qu’il semblait auparavant difficile à atteindre.

La méditation de pleine conscience est très simple à mettre en pratique. Il n’y a pas de positions compliquées, pas de gestes inconfortables à effectuer. Pas besoin non plus d’allumer des bougies, brûler de l’encens ou écouter de la musique calmante.

Si toutes ces choses sont à votre disposition et que vous choisissez de les utiliser, alors cela peut rendre l’expérience plus intéressante pour vous, mais ce n’est pas une obligation pour réussir à méditer.

Tout ce dont vous avez besoin pour pratiquer la méditation de pleine conscience avec succès, c’est vous-même.

Elle peut vous aider à surmonter des pensées difficiles ou sombres et vous aider à vous libérer des cages dans lesquelles vous emprisonnent les mauvaises expériences.

La méditation de la pleine conscience est l’une des plus recommandées par les thérapeutes, car elle permet vraiment de guérir d’un traumatisme et de rester plus attentif dans nos vies.

Il peut être très facile de nous isoler et d’ignorer le monde qui nous entoure lorsque les choses deviennent difficiles, ou si une situation nous bouleverse. C’est ce qu’on appelle la dissociation, et c’est parfois un problème majeur pour toute personne qui a enduré beaucoup de souffrances ou qui est dépassée par le monde qui l’entoure.

La méditation de la pleine conscience est une bonne aide dans ce cas, elle peut permettre de surmonter ces épreuves difficiles et de continuer à avancer, plutôt que de chercher à s’enfermer pour ressasser ces pensées négatives et anxiogènes.

C’est également une excellente option pour toute personne qui souffre de crises de panique ou de troubles anxieux importants. Lorsque nous sommes pris de panique, notre cerveau part dans toutes les directions, ce qui n’est ni efficace ni productif.

Cela peut être perturbant et effrayant, et nous préférons en général conserver toute notre force mentale afin de pouvoir prendre des décisions saines et éclairées, et non des choix fondés sur la peur et la surcharge émotionnelle.

Décider de méditer lorsque vous sentez l’anxiété arriver peut vous aider à sortir de cet état de panique et à calmer votre esprit. Ainsi vous ne serez plus autant accablé par les situations pénibles, comme vous pouviez l’être auparavant.

Tout le monde peut bénéficier de la méditation de pleine conscience, et pas seulement quand on se sent dépassé par les événements. Il peut être agréable de se rappeler que le monde qui nous entoure existe et que nous en faisons partie. Nous sommes tous sur la même planète, nous nous efforçons de donner le meilleur de nous-mêmes et de prendre les mesures nécessaires pour atteindre nos objectifs.

Quand on a l’impression d’être bloqué, de ne pas avancer dans sa vie et de revivre en permanence les mêmes choses, la méditation de pleine conscience est un excellent moyen de se débarrasser des obstacles sur notre route et de se remettre sur la bonne voie !

La méditation de l’amour bienveillant

Avez-vous déjà eu une de ces journées où vous êtes juste énervé contre le monde ? Rien ne va plus et vous ne pouvez pas vous empêcher d’être en colère, même si vous souhaitez être heureux ?

Êtes-vous souvent irritable ou agité ? Y a-t-il quelqu’un avec qui vous vous disputez beaucoup alors que tout ce que vous souhaitez, c’est être en paix dans votre vie et avec vos proches ?

Nous avons tous des jours où nous nous sentons frustrés et en colère et où nous pouvons perdre de vue les choses que nous aimons. L’esprit a un penchant naturel pour la négativité, et il peut être difficile de rester optimiste. En effet, notre cerveau filtre souvent les informations positives et mémorise plus facilement les mauvaises nouvelles.

méditation de l'amour bienveillant

Heureusement, la méditation de l’amour bienveillant, ou loving kindness, est un type de méditation qui peut vous permettre de vous concentrer davantage sur la paix, l’amour et la gratitude, plutôt que de vous laisser submerger par les mauvaises choses qui peuvent vous arriver dans la vie.

La méditation de l’amour bienveillant est simple, tout est question d’intention. Il faut prendre le temps de faire des choses qui vont contribuer à promouvoir le calme et la paix dans votre vie.

Elle encourage ceux qui la pratique de favoriser davantage des sentiments de calme plutôt que de laisser les vagues tumultueuses de la négativité prendre le contrôle les interactions.

Comment la pratiquer

La première chose à faire est de prendre du temps pendant la journée pour cela. Il n’y a pas besoin que cela dure longtemps, commencez donc par quelques minutes.

L’étape suivante consiste à faire semblant jusqu’à ce que ça aille mieux. En gros, il s’agit d’adopter une attitude positive pour vous sentir mieux. Pensez aux choses qui vous rendent le plus heureux, et rappelez-vous les moments au cours de votre vie pendant lesquels vous avez aussi éprouvé le même genre de sentiments réconfortants.

Vous n’avez pas besoin de penser aux personnes concernées, car la clé est d’apprendre à invoquer ces sentiments d’amour et de bonté envers soi-même, quelle que soit la situation.

Cependant, si vous trouvez que le fait d’associer quelqu’un ou quelque chose de spécifique vous aide, alors n’hésitez pas à le faire.

Une fois que vous vous sentez à l’aise, dans un espace calme, les yeux fermés, vous pouvez commencer à faire naître ces sentiments d’amour et de gentillesse autour de vous jusqu’à ce qu’ils entourent votre corps comme une couverture chaude. Si vous aimez utiliser la musique pendant vos séances de méditation, vous pouvez également en diffuser.

Faites tout ce dont vous avez besoin pour invoquer ces pensées d’amour bienveillant.

Ensuite, pensez à quelques phrases que vous pouvez utiliser pendant que vous méditez et concentrez-vous sur celles-ci. Quelque chose comme « Que je puisse trouver la paix » ou « Que je reçoive de l’amour », vous aidera à inciter votre esprit à recevoir des énergies positives.

Au lieu de faire une fixation sur les mauvaises choses ou de vous sentir submergé par des émotions désagréables, vous pouvez vous concentrer sur des pensées bienfaisantes qui vous apporterons confort et soutien.

Plutôt que de se sentir en colère ou plein de ressentiment, la méditation de l’amour bienveillant permet de se brancher sur des énergies d’amour chaque fois que nous en avons besoin. Cela peut aider à éviter la confrontation et à traiter les problèmes qui se posent avec compassion et empathie. Tout le monde mérite d’être entendu, et si nous sommes en colère, il y a généralement une bonne raison à cela. Nous devrions être capables d’exprimer ces choses. Cependant, il est très important de le faire de telle sorte que les autres soient réceptifs. La méditation de l’amour bienveillant peut faciliter cela.

Les bénéfices de la méditation de l’amour bienveillant

Cette forme de méditation a fait ses preuves pour aider les personnes qui souffrent de dépression, d’anxiété, ou même de stress post-traumatique.

Apprendre à se protéger des énergies négatives et savoir invoquer activement les énergies positives est incroyablement utile. Cela peut faire toute la différence entre une vie paisible avec des interactions saines et une vie pleine de conflits et de contrariétés.

Tout ceci permet de ressentir plus de compassion envers soi-même. Beaucoup de personnes sont trop exigeantes envers elles-mêmes : elles se trouvent des défauts, pensent qu’elles ne font pas les choses de la bonne façon. Cela peut les entraîner dans un cercle vicieux de faible estime de soi et de critiques envers soi-même dont il est difficile de sortir.

En s’exerçant à faire preuve de compassion envers tout et envers tout le monde, en commençant par soi, nous nous donnons une chance de guérir de vieilles blessures dont nous ne nous rendons peut-être même pas compte tellement elles sont enfouies depuis des années.

Cela peut nous aider à aborder de nouveaux projets avec un sens renouvelé de l’initiative, à nous sentir capables de réaliser nos objectifs.

Dites adieu à la dépression, et adoptez un état d’esprit compatissant qui vous permettra d’être plus productif que vous ne l’avez été depuis des années !

Méditer avec la Kundalini

La méditation Kundalini fait partie du yoga Kundalini et a pour but de faire circuler l’énergie dans le corps. L’énergie à la base de la colonne vertébrale (aussi appelée chakra de la racine) doit être libérée par les sept chakras du corps, puis par le chakra de la couronne au-dessus de la tête.

Ce processus de libération de l’énergie du corps a pour but de créer un système de communication entre l’esprit et le corps afin de soulager les problèmes mentaux, physiques et spirituels. Ce mécanisme de prise de conscience de son corps par connexion avec la respiration permet d’être plus présent, d’établir un nouveau rythme et de communiquer avec une version plus élevée de soi-même.

Tout comme prendre une douche chaque jour nettoie votre corps, les yogis considèrent la méditation Kundalini comme un moyen de nettoyer son esprit.

C’est un moyen de se ressourcer après une journée stressante ou de gérer le stress quotidien. Elle aide à équilibrer son énergie et à calmer son esprit afin de ne plus réagir spontanément à ses pensées.

Ainsi, la méditation Kundalini n’est pas un ensemble de croyances ou une religion, c’est plutôt un système qui permet d’évoquer l’énergie et de créer une plus grande conscience corps-esprit.

Les bénéfices de la méditation Kundalini

Les bénéfices de la méditation Kundalini sont nombreux.

  • Elle permet de gérer le stress et de trouver la paix.
  • Elle apprend une meilleure façon de respirer et augmente la capacité pulmonaire.
  • Elle aide à mieux se concentrer et à éviter les pensées parasites qui vous en empêchent.
  • Elle améliore le fonctionnement du cerveau.
  • Elle permet une plus grande conscience de son corps
  • Elle brise les routines de la vie quotidienne
  • Elle permet un meilleur équilibre en son esprit et son corps
  • Elle aide à réduire l’anxiété
  • Elle offre un regain d’énergie créatrice à utiliser dans ses projets de vie

Comment pratiquer la médiation Kundalini ?

Vous trouverez ci-dessous les étapes que vous devez suivre pour commencer une pratique très basique. N’oubliez pas qu’il vaut mieux commencer petit avec quelque chose que vous pensez pouvoir mener à bien tous les jours plutôt que de commencer une pratique qui vous semble trop exigeante.

Même cinq minutes de méditation Kundalini par jour vous aideront certainement, alors ne sous-estimez pas la valeur de cette pratique, même la plus basique.

1. Choisissez un lieu

Ce doit être un endroit que vous trouvez paisible et où vous ne risquez pas d’être dérangé. Ce pourrait être un endroit où vous rassemblez vos objets préférés. Gardez une bouteille d’eau à côté de vous.

2. Choisissez ce que vous allez porter

Vous devez porter des vêtements amples. Ils doivent être propres, frais et éventuellement de couleur claire pour renforcer la sensation de légèreté.

3. Choisissez le moment de la pratique

Vous pouvez vous entraîner dès le matin si c’est le moment où vous risquez le moins d’être dérangé. Vous pouvez aussi méditer les soir avant de vous coucher pour vous détendre. Ne méditez pas après un gros repas, car votre circulation sanguine sera détournée de votre cerveau.

4. Mettez-vous en position

Asseyez-vous par terre, les jambes croisées ou asseyez-vous sur une chaise, votre poids reposant sur vos pieds. Veillez à vous asseoir bien droit avec une colonne vertébrale bien droite. Gardez les yeux presque clos mais très légèrement entrouverts. Vous pouvez choisir de vous asseoir sur une couverture confortable ou de mettre un oreiller sous vos fesses pour être mieux installé.

5. Choisissez la durée de la pratique

Cela peut aller de trois minutes à deux heures et demie. Les durées les plus courantes sont 11 minutes, 15 minutes, 22 minutes, 31 minutes, etc.

6. Choisissez un mantra

Tout en respirant, vous allez réciter un mantra pour vous aider à vous concentrer. Un bon exemple pour les débutants est le mantra Sat Nam qui signifie la vérité est mon identité. Prononcez Sat lorsque vous inspirez et Nam lorsque vous expirez. Vous pouvez choisir de réciter à haute voix, dans un murmure ou en silence dans votre tête. Le but est de diriger votre énergie. Écoutez-vous activement si vous le faite à haute voix, ou visualisez le mantra écrit si vous chantez en silence dans votre tête. Vous pouvez également faire appel à votre mantra à d’autres moments de la journée si vous vous sentez stressé. Le but d’un mantra est de rompre avec les vieux schémas. Le mantra doit donc toujours refléter l’état dans lequel vous voulez être plutôt que celui dans lequel vous êtes actuellement.

7. Concentrez-vous sur votre respiration

Portez votre attention sur votre respiration et ralentissez-là progressivement. Votre objectif est qu’une série d’inspirations et d’expirations dure sept à huit secondes. Divisez votre inspiration et votre expiration en segments, de manière à faire de courtes inspirations ou des expirations interrompues par des pauses. Vous pouvez faire en sorte qu’il y ait quatre segments d’inspiration et d’expiration pendant une respiration complète. Respirez par le nez tout le temps. Si vous vous sentez étourdi à un moment donné, arrêtez la pratique.

8. Sentez le souffle en vous

Pendant que vous vous exercez à respirer et à chanter, concentrez-vous sur la façon dont votre respiration se déplace dans votre corps et vous aide à vous sentir plus détendu.

9. Terminez la méditation

Terminez la médiation en inspirant profondément, en rapprochant les paumes de vos mains ou en levant les bras en l’air, puis en vous détendant et en expirant.

10. Augmentez graduellement votre méditation

Progressivement, vous devriez trouver plus facile d’augmenter la durée de votre méditation. Pendant que vous vous exercez, concentrez-vous sur le fait de laisser les pensées aller et venir, et surveillez la sensation d’énergie qui se déplace le long de votre colonne vertébrale et le sentiment d’euphorie dans votre corps.

En conclusion

La méditation Kundalini est un excellent choix pour tous ceux qui souhaitent se concentrer sur les énergies positives plutôt que de rester dans la même routine ou le même marasme jour après jour.

C’est un art qui peut être utilisé sous de nombreuses formes et qui peut avoir une grande valeur personnelle pour celui qui le pratique, pour peu qu’il s’y adonne avec dévotion.

Si vous choisissez ce style de méditation, il est certain que vous y trouverez des bénéfices.

La méditation transcendantale

La méditation transcendantale est une autre forme de méditation qui est sans doute la plus proche de l’idée stéréotypée que beaucoup se font de la méditation, où l’objectif semble être de vider son esprit et de faire que son corps soit en osmose parfaite avec le monde autour de soi.

La méditation transcendantale existe depuis longtemps et peut être bénéfique pour toute personne qui est la recherche d’un moyen de se détacher de la vie quotidienne pour se concentrer sur une vision d’ensemble, dans le but de se régénérer.

Elle est appelée « méditation transcendantale » parce qu’elle permet de transcender ses schémas de pensée pour faire l’expérience du monde et de son propre esprit d’une manière totalement différente.

Pratiquer la méditation transcendantale

Cette forme particulière de méditation se pratique dans un endroit calme. Vous devez être dans une position confortable. Si vous choisissez d’utiliser une posture de yoga comme celle du Lotus, ou Padmasana en sanskrit, c’est tout à fait possible.

Le plus important est d’être dans un endroit calme et dans une position dans laquelle vous pouvez rester un certain temps tout en restant à l’aise et en harmonie avec vous-même.

Ensuite, il est souvent utile de choisir un mantra sur lequel se concentrer. Un mantra est un mot ou une phrase qui a du sens pour vous, ou bien une chose à laquelle vous aspirez.

Par exemple, si vous espérez transcender votre conscience et devenir plus conscient de la beauté du monde autour de vous, vous pouvez choisir le mantra « beauté. Assurez-vous que votre mantra ne dépasse pas deux syllabes. Sinon, il peut être difficile d’entrer dans l’état de transe que la méditation transcendantale est censée offrir.

Dans la méditation transcendantale, il est fréquent d’être guidé. La personne qui guide la méditation vous aide à se concentrer sur le mantra et à rester sur le chemin vers votre but ultime. Il est facile de se laisser distraire pendant une méditation transcendantale, surtout quand on est novice en la matière.

Sans guide, vous risquez de constater que votre esprit erre plutôt que de rester concentré sur le mantra.

C’est la raison pour laquelle, plutôt que de garder le mantra en tête et de méditer seul, vous pouvez opter pour une méditation transcendantale guidée. Quelle que soit la manière dont vous choisissez de le faire, attendez-vous à passer jusqu’à vingt minutes par jour à pratiquer la méditation.

Modifier son état de conscience

En répétant sans cesse le mantra dans votre l’esprit, cela peut finalement modifier légèrement votre état de conscience et vous transporter dans un état de calme.

Il est aussi possible de méditer avec un mala, un collier de perle d’origine bouddhiste, lors de la méditation transcendantale. Un pratique bouddhiste consiste à répéter un mantra exactement 108 fois, en touchant à chaque fois une perle sur le mala. 108 est un nombre sacré et spirituel et correspond en effet au nombre de perles du mala japa, le mala traditionnel du bouddhisme.

méditation transcendantale avec un mala
Méditer avec un mala

Cette forme de méditation peut fonctionner pour tout le monde, car elle ne nécessite pas un niveau de concentration trop élevé. Il suffit de s’asseoir dans une position confortable et de répéter son mantra.

Que vous souffriez de TDAH ou que vous ayez simplement du mal à rester assis sans bouger, le fait de se concentrer ainsi est sans aucun doute plus facile à faire que vous ne le pensez. C’est la raison pour laquelle cette technique de méditation est en général couronnée de succès.

Pratiquer la méditation Zen

La méditation Zen est la forme de méditation la plus couramment répandue. Quand on pense méditation, il y a de fortes chances que l’on imagine quelqu’un assis, les doigts disposés selon une certaine mudra, les yeux fermés, en train de scander Om.

Bien qu’il s’agisse souvent d’une description assez précise de la méditation Zen, il s’agit bien plus que cela.

La méditation zen peut être considérée comme la forme originelle de méditation. Elle trouve ses origines dans le bouddhisme et dans les Védas, textes sacrés hindous.

La méditation Zen est unique en ce sens qu’elle est sans doute l’une des formes de méditation la plus difficile à maîtriser, mais c’est celle qui procure le plus grand sentiment de paix quand elle est pratiquée correctement.

Apprendre à laisser s’écouler les pensées

Avec la méditation Zen, vous vous asseyez dans une position confortable aussi longtemps que vous le jugez nécessaire. Vous permettez à vos pensées de ne plus avoir la même importance que pendant votre vie « consciente ».

Cela ne signifie pas que vous essayez de ne pas penser. Au contraire, vous prenez en compte les pensées qui arrivent, et les considérez comme les gouttes d’eau d’une rivière qui s’écoule de votre corps.

Elles sont là, et il n’y a pas de raison de les empêcher de venir. Cependant, il n’y a pas non plus besoin de s’attarder sur elles. Alors, laissez-les s’écouler.

C’est grâce à cette pratique qu’il est possible de rester assis en silence pendant de longues périodes sans que des pensées ou des souvenirs négatifs nous assaillent.

La méditation Zen permet de se constituer un sanctuaire dans lequel nous avons la liberté de ressentir la paix et l’unité avec ce qui nous entoure plutôt que le stress que nous subissons lorsque nous essayons de contrôler les pensées négatives.

C’est également un excellent moyen de gérer les pensées qui reviennent de manière récurrente. Si vous ne parvenez pas à vous défaire de ce genre de pensées, à lâcher prise, alors la méditation Zen est un excellent moyen de vous détacher de la connotation négative de ces sentiments qui vous assaillent.

Vous pouvez reprendre le contrôle sur votre état d’esprit et vous soulager du poids écrasant d’une situation qui vous a laissé impuissant ou en colère.

Comment se déroule une séance de méditation Zen

Vous pouvez vous créer un espace de méditation, cela vous permettra de vous mettre en condition avant même de commencer à méditer.

S’il n’est pas possible pour vous d’avoir un espace réservé à la méditation, cela ne pose pas de problème. Vous pouvez choisir de méditer toujours au même endroit ou de changer de pièce ou de lieu chaque jour, c’est à vous de voir ce que vous préférez. Tant que vous parvenez à garder une certaine constance dans vos séances de méditation, ce n’est pas très important.

Si vous souhaitez allumer des bougies ou diffuser une musique apaisante, cela peut vous aider à garder l’esprit clair.

Vous pouvez méditer en regardant simplement la flamme d’une bougie et en vous laissant guider par elle plutôt que par les pensées qui tournent dans votre tête. La musique peut également s’avérer être une distraction bénéfique pour vos pensées. Il ne faut cependant pas qu’elle soit si distrayante que vous vous retrouviez à écouter l’écouter plutôt qu’à méditer.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, le but de la méditation Zen est de vous aider à aller au-delà de vos pensées et à vous rendre dans un endroit où vous êtes capable de voir les choses objectivement, de manière paisible et avec acceptation.

L’acceptation de nos pensées peut être l’un des aspects les plus difficiles à atteindre.

Quand on est bouleversé par quelque chose qui nous est arrivé et que cela continue de revenir sans cesse dans notre esprit, cela signifie qu’il y a quelque chose dans cette situation que nous ne pouvons pas accepter.

Peut-être ne pouvons-nous pas accepter que quelqu’un nous traite mal, ou peut-être ne pouvons-nous pas accepter de faire le deuil d’une personne chère, parce que l’acceptation risque de rendre ces situations encore plus réelles et faire ressentir du chagrin.

Mais lorsque nous apprenons à accepter objectivement nos pensées et à nous dire « oui, c’est arrivé », que nous laissons ces pensées suivre leurs cours sans trop nous y attacher, alors nous sommes en mesure de commencer réellement à compartimenter notre vie. Cela va permettre de considérer les situations de manière paisible et en prenant du recul (chaque pensée dans son compartiment) plutôt que de laisser chaque situation ou pensée négative s’accumuler sur les autres et s’ajouter à la charge émotionnelle.

Cela ne veut pas dire que nos émotions ne sont pas importantes. Il peut simplement être contre-productif et stressant de rester trop longtemps sous le coup de l’émotion. Cela peut également être dangereux et conduire à la dépression si nous ne faisons pas attention. L’un des principaux avantages de la méditation est une meilleure santé mentale. Nous sommes capables de mieux nous gérer et d’avoir une vision plus saine des situations dans lesquelles nous nous trouvons. Nous sommes mieux à même de nous concentrer sur des objectifs et des plans plutôt que de rester bloqués dans le doute et le désespoir.

La méditation peut être un moyen de s’en sortir.

Tout le monde peut apprendre à méditer et à avoir l’esprit plus clair, même si cela semble impossible au premier abord.

Même si vous pensez qu’il est impossible de mettre vos pensées en sourdine, savoir que la clé est d’accepter les pensées telles qu’elles sont et de les laisser s’écouler hors de votre corps comme de l’eau vous aidera à les accepter, ce qui est suffisant pour les laisser partir.

Si vous essayez désespérément de ne pas penser à une situation ou un évènement qui vous dérange pendant que vous méditez, mais que cette pensée s’insinue encore et encore, au lieu de rester obsédé par celle-ci, imaginez-la comme une petite perle dans votre esprit et dites-vous « oui, c’est arrivé. Je le reconnais et l’accepte et je la laisse partir ».

Méditer avec des mudras

La méditation Zen étant dérivée d’une pratique bouddhiste, vous pouvez également envisager d’apprendre quelques mudras, ces positions des doigts et des mains qui peuvent enrichir votre pratique de la méditation Zen.

méditer avec les mudras
Méditer avec les mudras

Certaines mudras sont utilisés pour invoquer certaines énergies ou sentiments.

Par exemple, celui auquel beaucoup de personnes pensent lorsqu’elles imaginent quelqu’un en train de méditer, Gyan, qui consiste à rassembler votre pouce et votre index pour former un cercle, est une mudra qui est destiné à canaliser les énergies pour mieux se concentrer et améliorer sa capacité à se souvenir des choses.

Une autre mudra connue sous le nom de Surya permet de réchauffer le corps et améliorer le métabolisme.

En conclusion

Il y a des avantages certains à prendre le temps de clarifier son l’esprit et se concentrer sur la création d’un espace intime dans lequel il est possible de s’entraîner à maintenir la paix intérieure tout au long des épreuves et des tribulations de la vie.

Il peut parfois être difficile de prendre le recul nécessaire. D’autres fois, cela peut être beaucoup trop facile et nous perdons de vue les enseignements que nous devrions tirer de chaque situation, qu’elle soit positive ou négative.

Dans les deux cas, la méditation peut aider à mieux se connaître et à mieux comprendre ses propres motivations, tout en aidant à faire face à la surcharge émotionnelle et à donner un certain équilibre dans les moments difficiles.


Partager cet article ❤